Soirée Européenne à Ouistreham avec Jean-Paul Gauzès

Vendredi 13 mai au soir, les militants UMP du canton de Ouistreham se sont réunis, avec quelques amis Caennais pour commémorer la Fête de l’Europe.

En effet, le 9 mai 1950, Robert Schuman prononce un discours qui sera l’acte de naissance de l’Union Européenne. 61 ans plus tard, l’Union Européenne nous protège et façonne notre quotidien ; mais bien des questions demeurent et nombreux sont les projets à construire.

Dans ce cadre, Jean-Paul Gauzès, Député Européen PPE de l’Eurocirconscription – parti européen des Démocrates-Chrétiens auquel est rattaché l’UMP, est venu nous entretenir d’Europe lors d’un dîner-débat rassemblant une quarantaine de convives et de nouveaux militants, organisé par Romain Bail, délégué UMP du canton de Ouistreham.

Après un exposé liminaire sur son rôle de Député, sa fonction et les institutions européennes, Jean-Paul Gauzès a échangé à bâtons rompus avec les personnes présentes, parmi lesquelles Yves Boisseau, Ancien Député UMP, Joël Bruneau, Président de la Fédération UMP du Calvados, et Robert Pujol, Conseiller Municipal UMP de Ouistreham.

La situation financière et économique de l’Union Européenne inquiète beaucoup et Jean-Paul Gauzès s’est vu rassurant face à la remise en cause de l’€uro. Il a indiqué qu’il s’agit d’une monnaie forte que nous devons impérativement la conserver, et que sans celle-ci, la situation d’après crise aurait été bien pire.

Monsieur le Député est revenu sur la nécessité de procéder à une refonte de la dette grecque, pour leur permettre de demeurer au sein de la famille européenne. Lorsqu’un membre d’une famille se porte mal, ses proches lui viennent en aide : il s’agit de faire la même chose pour nous. Cessons de parler d’effet dominos qui touche d’autres pays, mais jaugeons les problèmes à l’aune des particularités nationales avec une réponse néanmoins européenne.

Le sujet de l’espace Schengen a été abordé. Les accords de Schengen ont été remis en cause dans un récent accord franco-italien. Il convient en effet qu’un certains nombre de pays puissent s’emparer des problèmes de migration qui les concernent, mais la réponse à des problèmes d’une telle envergure ne peuvent être gérés par des pays seuls.

L’Union Européenne doit avoir voix au chapitre et apporter des solutions partagées par la majorité des pays membres, tel le renforcement de la police européenne et le dessin précis des frontières de celle-ci, à l’initiative du Parlement européen.

Les bienfaits de l’€uro, les salaires des Députés et fonctionnaires européens très contrôlés, les dérives nationales, la réforme de la PAC utile, ont été autant de sujet qui ont donnés à cette soirée un tour des plus politique, au sens noble du terme.

Romain BAIL, délégué UMP du canton de Ouistreham.

Président du Mouvement Européen – Basse-Normandie