URGENT: Signature de la pétition CESE avant le 12 Février

Chers amis de la famille,

Un dernier coup de collier pour atteindre l’objectif de 500 000 pétitions…

Que vous soyez résident ne France ou à l’étranger, complétez, signez et postez votre pétition au plus vite dès demain !

Il en manque 65.000 pour que le CESE soit saisi.

Nous sommes tous concernés par l’avenir de la famille, en dehors de toutes questions politiques ou religieuses.

Je crois qu’il faut présenter cette pétition, non pas comme une opposition systématique à la loi,  mais comme la saisine du « Conseil Economique et Social et Environnemental » pour qu’il puisse étudier toutes les conséquences de cette loi, ce qui n’a pas été vu par les politiques. La saisine du CESE est suspensive de la promulgation de la loi.

La date limite a pu être repoussée de quelques jours. Imprimez la pièce jointe, photocopiez là.

Profitez de toutes les réunions, les contacts avec les commerçants etc.

Pour nos enfants et petits-enfants

Jean-Pierre d’Estienne d’Orves


Signature, avant le 12 février, de la pétition citoyenne (à diffuser auprès de vous)

Imprimez le document en pièce jointe, complétez le, avec votre adresse complète, signez le, puis l’envoyer par courrier timbré à :

La manif pour tous, 15 rue Pottier, 78150 Le Chesnay

=> Explications : il y a, dans notre Constitution, une 3° assemblée, le Comité Economique, Social et Environnemental (le CESE dont le président est Jean-Paul Delevoye, UMP).

Dès lors qu’il en est saisi, il doit donner son avis (consultatif) sur les impacts économiques, sociaux et environnementaux de tout projet de loi. Et la loi ne peut être promulguée par le Président qu’après que le CESE ait rendu son avis. Les avis du CESE ne sont rendus qu’après de nombreuses consultations et de longs mois (jusqu’à 18 mois/2 ans).

Parmi les modalités de saisie du CESE : une demande d’avis signée par au moins 500 000 citoyens !

Le Maire du Chesnay, Philippe Brillault, est un des porte-parole du collectif, mandaté dans le courrier, il se chargera de porter l’ensemble au CESE.

Avec le temps ainsi gagné, le projet de loi Taubira sera « rattrapé » par le projet d’Etats généraux sur la famille : la porte de sortie pour Hollande !

Le « désir d’enfants » des adultes…
L’égalité à tous prix des adultes au détriment de l’égalité des enfants…
Un projet de loi proposant d’instaurer un droit protégeant le plus fort au détriment du plus faible…
Le lobby d’une poignée d’idéologues et de militants LGBT imposant sa loi à tout un pays…
ET TOUT CELA SANS DEBAT NATIONAL !

Si vous n’êtes pas d’accord, alors signez !

Pièce jointe: Pétition CESE (2 sur 1 page)